Attention: Situation avalancheuse critique généralisée dans toutes les Alpes

meteomorris

La saison de sports hiver est maintenant vraiment lancée. Les semaines de février sont les semaines avec le plus de monde dans les Alpes. À Noël il n’y avait pas de neige, alors que dorénavant une jolie couche de poudreuse se trouve quasiment partout. Les quantités de neige sont tout de même un peu moins importantes que la normale et contrairement à ce que est que le plupart des gens pensent, c’est très dangereux au niveau des avalanches.

La combination d’un manteau neigeux fin, des vacances, de l’envie de skier de la poudre, de l’envie de s’évader en ski de rando créé des situations dangereuses. Chaque jour, dans les Alpes des gens se mettent (souvent sans le savoir) en danger. 

Cet hiver a commencé très sec dans les Alpes. Après un assez bon début novembre, peu, voir aucune neige, ne se trouvait dans de grandes parties des Alpes. Seul le Piémont et la chaine frontalière avec l’Italie avaient un peu de neige. Ailleurs, s’était formée dans les faces Nord, notamment, une couche de neige sans aucune cohésion. Et ce n’est qu’à partir du mois de janvier qu’une nouvelle couche est tombée.

Manteau neigeux très fin à la mi-Décembre dans la région de l'Arlberg

Cette veille couche de neige s’est formée lors d’un temps sec (et relativement froid) et n’a donc aucune cohésion. Les grains de neige se sont posés les uns sur les autres sans aucune cohésion. 

Toute neige fraîche tombant sur cette veille couche de neige sans cohésion, peut alors, facilement commencer à glisser. Imaginez donc, une couche de béton posée sur une couche de roulement à billes, c’est exactement la même chose. Sur une pente suffisamment raide la couche supérieure glisse très facilement.

Roulement à billes (Source: data.avalanches.org)

Cela arrive t-il souvent?

Oui! c’est assez fréquent mais généralement une épaisseur importante de neige se pose par dessus cette sous-couche sans cohésion et au final cela ne pose pas vraiment un problème. Il devient dans ce cas difficile de toucher cette sous-couche et de déclencher une avalanche. En gros il n’est pas tombé suffisamment de neige pour faire diminuer ce risque.

Cette vieille couche de neige sans cohésion est actuellement toujours un problème. Cette saison, les avalanches ont déjà faits 35 victimes (6 les derniers deux jours). Au moins un tiers de ces décès ont été victimes de cette vieille couche sans cohésion.Ces dernier jours ont malheureusement encore une fois montré que cette veille couche est toujours d’actualité:

Avalanche en Aravis (Source: data.avalanches.org)

Avalanche à Valfréjus, non loin de la Piste "Le Jeu" (Source: data.avalanches.org)

Combien de temps celle-ci peut-elle rester un problème?

Cette sous-couche reste un problème tant que l’épaisseur de neige par dessus celle-ci n’est pas suffisante et que nous pouvons l’atteindre par notre simple poids. Nous avons donc besoin de beaucoup de neige. Aucune neige n’est prévue pour les jours à venir, le danger va donc rester identique.

Où trouvons nous cette couche instable?

Cette couche se trouve notamment sur des pentes à l’ombre, au-dessus des 1900-2200 mètres, surtout des faces Nord. Mais, elle peut également se trouver sur des faces Est et Ouest. Lisez donc le bulletin d’avalanche de votre région.

Comment reconnaître cette veille couche de neige?

Bonne question, cette couche de neige est invisible. Elle est enfouie dans le manteau neigeux. Il faut être conscient qu’elle est présente car notre cerveau, lui, ne voit pas de danger. C’est la raison pour laquelle c’est un danger très compliqué.

Que faire?

Sans connaissance il n’est pas bien intelligent d’aller en hors-piste. Souvent ça passe sans aucun problème, mais de nombreuses personnes se mettent tout de même en très gros danger sans le savoir. Ça peut passer mais ça peut aussi casser. Et lorsque ça casse c’est dramatique et aucun retour en arrière n’est possible. Il est pourtant bien possible de skier de la bonne peuf sans prendre trop de danger. 

Rider des lignes peu raides. Avec un risque d’avalanche de 3, ne pas skier des pentes plus raide que 35° et de préférence encore moins raides. Ou bien trouver des pentes à basse altitude (en dessous des 2000 m), il est parfois alors possible de skier des pentes plus raides sans trop de danger.

Malgré une très jolie couche de poudre, la sous-couche est très dangereuse. Faites attention à vous. Restez sage, et skier peut-être des pentes moins raides que vous l’auriez souhaité. Les montagnes seront encore là l’hiver prochain, elles ne vont pas bouger… 

Vous souhaitez vous diriger vers les Alpes? Les conditions n’y sont toujours pas stables.

Voici la feuille de route pour devenir un vieux skieur :

  • Avoir de bonnes connaissances et savoir les appliquer
  • Posséder la trinité: DVA, pelle et sonde (vos copains aussi), même juste à côté des pistes ? Et savoir s’en servir...
  • Lire le bulletin régional d’avalanche?
  • Après avoir lu le BRA, savoir quelles pentes sont à éviter en montagne?

Si vous ne possédez pas ou ne savez pas faire l’une des choses inscrites ci-dessus, alors restez sur les pistes ou sortez accompagné d’un professionnel de la montagne. 

Réduction sur la Mountain Academy

Vous souhaitez suivre le cours en ligne de sécurité en hors-piste ? Utilisez le code "ALTENMARKT1617", et ne payez que 9€ (normalement: 29€) jusqu'à la fin février. Surfez vers la Mountain Academy et commencez dès maintenant!

Tu as besoin d'un compte pour commenter dans ce sujet. connexion ou inscription.
pub

Chutes de neige les 6 jours à venir

  • 1
    Kaprun - Zell am See
    16 cm
  • 2
    Weißsee
    13 cm
  • 3
    Hochkar
    12 cm
  • 4
    Ramsau
    9 cm
  • 5
    Zillertal
    7 cm
  • 6
    Obertauern
    6 cm
  • 7
    Heiligenblut
    5 cm
  • 8
    Gasteinertal
    5 cm
  • 9
    Säntis
    5 cm
» Aperçu complet