Idée-couloir: Couloir Nord du Pic du Lac de Combeynot (vidéo)

Sandra

Entre Briançon et le col du Lautaret se trouve de nombreux itinéraires de ski de rando. Et beaucoup de jolis couloirs, avec notamment le Davin. Mais il en existe bien d’autres et des moins connu, le couloir Nord du Pic du Lac de Combeynot en fait partie.

Une fois garer aux Boussardes et enfiler les skis, il faut, comme le font les moutons, suivre les nombreuses traces afin de rejoindre le fond du vallon du Fontenil jusqu’au replat. Ensuite, on monte sur un ressaut sur la gauche et généralement, de là, on se retrouve enfin tout seul. Une jolie pente lisse qui prend souvent plus de temps à monter que ce que l’on pourrait penser lorsque l’on se trouve en bas de celle-ci. Ensuite il ne reste plus qu’à traverser pour se retrouver sous le couloir que l’on aperçoit seulement à la dernière minute.

En réalité, il y a le choix entre trois couloirs d’à peu près la même difficulté. C’est à vous de faire votre choix selon les conditions, les envies ou tout simplement les traces déjà présentes. Pour notre part nous voulions faire le couloir le plus au fond, malheureusement, deux traces étaient déjà faites. Nous nous sommes donc rabattu sur le premier. Ici, ce qui est bien c’est que l’on peut facilement changer notre itinéraire, il a l’embarras du choix et des orientations.

Le début du couloir est large et peu incliné, le premier tiers, peut donc encore facilement se faire avec les peaux de phoque. Il est toujours agréable de faire une partie du couloir avec les skis aux pieds.

Mais lorsque la pente s’incline un peu plus et que le couloir commence à se rétrécir, il faut tout même mettre les skis sur le dos. Pour nous, cette fois-ci, les premiers mètres se montaient plutôt aisément, puis, nous avons dut pas mal brassé. Nous devions donc nous relayer assez souvent afin de ne pas trop nous fatiguer. Mais plus nous montions est plus cela devenait la galère. Personnellement avec mes petites jambes j’avais vraiment l’impression de faire du surplace. Enfin, c’est à peu prés à 50 m en dessous du sommet que la neige a commencé à être plaquée, nous avions donc décidé alors d’en rester là. Tant pis, le sommet ce sera pour une autre fois.

Si la montée fut un peu laborieuse, la descente ne fut pas de tout repos non plus. La neige étant très changeante nous ne pouvions vraiment pas envoyer de grandes courbes. Mise à part sur le bas du couloir où la neige était bien plus douce et facile.

  • Départ : Les Boussardes
  • Dénivelé : 1462 m
  • Sommet : 3083 m
  • Difficulté : 4.2
  • Pente : Pass 45°; 40°/250 m
  • Matos : Rando : DVA, pelle, sonde + crampons, piolet
  • IGN : 3436ET Meije - Pelvoux - Parc national des Écrins
Tu as besoin d'un compte pour commenter dans ce sujet. connexion ou inscription.