Idée-pente : Face Est de La Rouya

Sandra

Du côté de Pelvoux, la rando classique se nomme La Blanche. Son départ se fait généralement au sommet du téléski le plus haut de la station de Pelvoux-Vallouise à 2300 m. Une petite arête pas toujours évidente est à passer, avant d’arriver à la croix du Chastellet; ensuite, c’est plus simple et l’on voit le sommet tout du long. Cette vraie FreeRando est superbe, car elle est courte en dénivelé, avec à peine 650 m de montée, pour une descente de plus de 1700 m. Celle-ci reste un grand classique : elle est donc souvent parcourue et vite tracée, malgré la largeur de sa pente.

Traversée plein Nord

Sa voisine La Rouya est bien moins souvent pratiquée, car moins évidente. Celle-ci commence également au sommet du téléski, et son départ est exactement le même que celui de La Blanche. Il faut suivre l’itinéraire de la Blanche, jusqu’au plat au-dessus du lac de Puy Aillaud (2500 m); ensuite, on traverse plein Nord en direction de la Rouya. Puis, il faut passer à flanc de montagne, jusqu’à un petit coup de cul, que l’on ne voit qu’au dernier moment. Ce passage peut se faire en partie en ski lorsque les conditions le permettent, mais les 20/30 derniers mètres se font obligatoirement les skis sur le dos. Cette partie n’est pas si évidente que cela, les rochers sont proches et parfois de la glace est présente : mieux vaut donc au moins prévoir les crampons. Une fois en haut, sur une sorte de petit col, il faut remettre les peaux, afin de rejoindre, en quelques conversions, le sommet qui culmine à 2750 m. De là, la vue est superbe sur le Pelvoux et le Queyras. On y voit également le fameux couloir Nord de la Rouya, dont l’entrée se trouve juste en-dessous. Ce couloir rejoint la vallée d’Ailefroide. Il est très joli, mais il est rapidement skié et la neige y est très rarement poudreuse.

Arrivée sur le petit coup de cul

Sommet

La descente de la face Est peut se faire de différentes façons. De nombreuses personnes longent l’arête et prennent la partie la moins raide. Celle-ci peut-être très bonne, elle est rectiligne et sans réelle surprise. C'est une autre histoire en ce qui concerne la descente dans la face-même. Il y a pas mal de rochers et mieux vaut connaitre le coin . Une fois une trace faite, il est facile de voir, du téléski, où il faut passer; mais sans trace et sans connaissance, cela peut devenir plus compliqué. Le mieux est de descendre en direction du petit col, puis de rester en rive droite, afin d’avoir une meilleure vision de la face. De là, vous basculerez sur plusieurs petits couloirs très courts entre les rochers. C’est vraiment très sympa et l’on se croirait dans une vraie grande face, même si ce n’est jamais vraiment très raide. Il faut tout de même s’en méfier, car cette face est propice aux avalanches de plaque, mieux vaut donc connaître le manteau neigeux, ainsi que les possibilités de sortie, avant de s’y engager.

Petit couloir

Une jolie pente

Après avoir fait la face Est de La Rouya, le bon ski est loin d’être fini. C’est certes moins raide, mais cela devient vallonné et large, ce qui permet à chacun de faire sa trace. Ensuite, il faut effectuer une traversée en rive droite, afin de rejoindre les pistes de la station. Étant donné que la randonnée n’est pas très longue, en général, vous pourrez encore profiter de votre après-midi soit en hors-piste dans la station, ou alors, en passant voir Bob en terrasse, qui vous accueillera chaleureusement dans son chalet restaurant du Préron.

En bas: moins raide...

...Mais tout aussi bon

  • Départ : Sommet de la station de Pelvoux-Vallouise
  • Dénivelé : 450 m
  • Sommet : 2750 m
  • Difficulté : 4.1
  • Pente : 40° max
  • Matos : Rando : DVA, pelle, sonde + crampons (éventuellement : piolet)
  • IGN : 3436ET Meije - Pelvoux - Parc national des Écrins

Commentaires

jb_gx
Débutant
Sandra
Pro
Tu as besoin d'un compte pour commenter dans ce sujet. connexion ou inscription.